Teatro al-Kabir pour Architectural Digest

LIBAN

Passé le pas de celui que l’on baptisait autrefois “Le Grand Théâtre des Mille et Une Nuits” – par chance, car le bâtiment est fermé au public depuis la fin de la guerre civile en 1990 – l’atmosphère est semblable à Anastasia réanimant pour une dernière danse le palais Catherine à Pouchkine. La richesse devinée des matières d’antan, les restes de couleurs superposées, les derniers fauteuils éventrés n’ayant plus personne à porter, les fresques murales saccagées et les tags portant la voix des oubliés, laissent transpercer les couches d’histoire dont seuls les murs de ce théâtre abandonné peuvent encore se rappeler l’immense grandeur. De la chute de l’Empire ottoman aux actuelles protestations du peuple libanais, ce lieu porte en lui presque un siècle de vie(s).

Lire la suite →