Grand Sofar Hotel pour Architectural Digest

JUIN 2020, LIBAN

À une trentaine de kilomètres de Beyrouth, sur la route reliant la capitale libanaise à Damas, la Syrienne, demeure encore de solides pierres ce grand hôtel, ou du moins ce que le temps a bien voulu en laisser. Située au cœur d’un petit village du Mont-Liban, la bâtisse longe le feu train, que remémorent aujourd’hui des rails rouillés par les années. Fixée dans l’imaginaire collectif, la seule musique de sa locomotive.

Construit en 1892 sous le règne ottoman par les frères Alfred et Michel Sursock, le lieu est inauguré en 1895. Un grand chapitre de l’histoire libanaise s’ouvre alors, qu’hélas la guerre civile clôture violemment 80 ans plus tard, emportant avec elle le livre tout entier. Mais quand le présent n’est pas à la hauteur, le passé pointe son nez, murmurant qu’il ne veut jamais être oublié, que le réanimer remplit les cœurs et éloigne la peur. Le Grand Sofar Hotel est l’incarnation de cette époque, et bien que laissé à l’abandon, il représente à jamais ce que les Libanais ont de plus distingué, un sens inégalé du goût et de la convivialité.

Lire la suite →